Finance

Quels sont les avantages d’investir dans l’immobilier aux USA ?

Le 7 août 2018

Investir dans l’immobilier a toujours été une décision difficile à prendre, car elle potentiellement dangereuse même si elle offre des résultats très intéressants. Par contre, de nos jours, l’investissement immobilier dans des pays comme les USA est une bonne option. Nous vous expliquons alors dans cet article toutes les raisons qui poussent les investisseurs à opter pour l’immobilier aux États-Unis.

L’investissement immobilier aux USA est une valeur sûre

Il est certain qu’investir dans l’immobilier est risqué. Cependant, depuis de nombreuses années, on constate que le nombre d’investisseurs étrangers aux États-Unis augmente de jour en jour. Ce qui signifie donc que ce marché propose divers avantages. Même si vous ne savez pas encore comment procéder pour investir aux usa, sachez que les démarches administratives ne sont pas si difficiles.

En ce qui concerne les raisons qui poussent les étrangers à investir aux USA, la première raison réside dans le fait qu’une maison ou un appartement dure dans le temps. Certes, il est vrai qu’il peut survenir une catastrophe naturelle ou un accident, mais dans la majorité des cas, un bien immobilier est voué à durer longtemps. Bien évidemment, il y aura des fluctuations sur le prix, mais elles resteront minimes par rapport à la Bourse.

Dans le pire des cas, vous ne risquerez pas de perdre entièrement votre investissement. Un bien immobilier est un patrimoine à vie. Si vous savez bien le gérer, vous pourrez même profiter d’un loyer intéressant qui sera payé régulièrement, et cela, sans risquer votre bien. Il y a donc du potentiel à choisir l’investissement locatif.

Pourquoi choisir d’investir aux États-Unis, mais pas en France ?

Il faut savoir qu’investir dans l’immobilier en France n’est pas aussi avantageux que de le faire aux USA. Surtout en ce qui concerne l’investissement locatif. Il est assez risqué de recourir à cette méthode si vous êtes propriétaire en France. En effet, des aides comme la CAF vous proposent de faire le nécessaire pour que votre locataire paye son loyer, mais elles ne garantiront pas que vous l’aurez. La loi française est donc assez souple vis-à-vis des mauvais payeurs.

Les démarches pour demander l’expulsion d’un mauvais locataire nécessitent beaucoup de temps et d’argent. De plus, vous risquez même que ce locataire dégrade l’état de votre logement. L’imposition est aussi lourde sur le territoire français. Vous serez obligé de payer des taxes quand vous procédez à l’achat d’un bien immobilier. Il y a aussi la taxe d’habitation ainsi que les taxes sur les revenus fonciers issus de la location.

Par ailleurs, vous êtes contraint par le plafonnement des loyers lorsque vous aurez à fixer le montant du loyer de votre logement. Au final, tous ces éléments réduisent considérablement vos bénéfices. Il n’est pas rare de voir des investisseurs immobiliers qui se ruinent à cause d’un gouffre financier causé par les locataires.

Les avantages de l’immobilier aux États-Unis

Il est vrai que les Américains ont passé le cap de la crise immobilière, mais les effets de cette période sont encore palpables. C’est pour cette raison que la valeur des biens immobiliers ne s’envole pas encore. Vous avez donc la possibilité d’acquérir des biens à très bon prix et attendre tranquillement que leurs prix augmentent dans un futur proche. Bien entendu, il vous faut choisir une zone géographique idéale pour pouvoir profiter de la croissance économique.

Actuellement, l’État le plus prisé par les investisseurs est la Floride. Cela s’explique par son taux de chômage très faible. De plus, on y trouve de nombreuses grandes entreprises. Les loyers sont donc très intéressants et vous pouvez obtenir des rentabilités locatives de 5 à 7 %. Townhouses, maisons, lofts… c’est à vous de choisir le bien immobilier qui correspond à votre budget. En ce qui concerne l’imposition, elle est plus souple qu’en France. Outre ceci, votre statut d’investisseur étranger ne vous gênera pas pour toutes les démarches administratives. Au contraire, les Américains sont toujours ouverts aux investisseurs étrangers.