De nombreuses informations sont à retenir pour réussir votre code de la route. Ces notions sont extrêmement variées, et elles constituent les réponses que vous allez donner aux questions de l’épreuve.

Il est très important de ne rien négliger pour ne pas stresser au bout des deux ou trois premières questions. Rappelons que vous n’aurez droit qu’à 5 fautes et qu’au-delà, il faudra repasser l’examen, ce qui n’est agréable pour personne. En effet, tout le monde souhaite réussir son examen du code de la route dès le premier coup. Vous en faites aussi certainement partie, voici donc quelques conseils qui pourront vous aider pour vous préparer à votre examen du code de la route.

Maîtriser les règles de la vitesse

Ces dernières années, on a remarqué que certaines questions revenaient quasiment chaque fois. Les questions concernant les règles de vitesse figurent parmi celles auxquelles on n’échappe jamais. D’autant plus qu’il est rare qu’il n’y ait qu’une interrogation sur ce sujet. Elles peuvent être simples, mais il y a aussi les questions pièges. Vitesse à ne pas dépasser, freinage, accélération, etc., elles sont présentes dans toutes les séries de questions de code de la route. On vous exposera alors des situations auxquelles il faudra donner la bonne réponse. La meilleure stratégie à adopter, c’est d’apprendre par cœur les limites existantes. Vous devez également maîtriser les cas particuliers pour éviter les questions pièges et penser que ça en est une alors que ce n’est pas le cas. Pour ce faire, vous pouvez compter sur PrépaCode ENPC. L’avantage, c’est que vous pouvez réviser à tout moment, avec tous les périphériques de votre choix.

Dans quelle condition pouvez-vous dépasser ?

Les questions sur le dépassement sont toujours considérées comme les questions les plus difficiles dans l’examen du Code. Elles ont donc tendance à faire paniquer les postulants au permis de conduire. Toutefois, elles ne sont jamais bien difficiles si vous ne stressez pas dès que vous voyez : « Puis-je effectuer un dépassement ? ». Évitez de répondre directement par un « non » sans réfléchir parce que vous pensez qu’il s’agit d’une question piège. Si vous vous êtes bien entraîné à répondre aux questions, rappelez-vous de la liste de toutes les situations qui n’autorisent pas le conducteur à faire un dépassement. Vous aurez alors votre réponse plus facilement. Ayez confiance en votre analyse si aucune des situations ne figure dans votre liste mentale. Si une simple raison vous dit que ce n’est pas le cas, évitez de chercher midi à quatorze heures, répondez tout simplement par un « non ».

Les risques et les dangers

Ici, vous devez vous rappeler de tout ce qui est interdit au volant et avant de prendre le volant. En principe, les questions sont en rapport avec la conduite en état d’ivresse et les excès de vitesse. Il est important que vous puissiez répondre précisément aux questions. Savez-vous par exemple le taux d’alcoolémie autorisée pour prendre le volant ? En effet, les questions demandent des réponses qui vont au-delà de votre bon sens sachant que tout le monde sait qu’il est interdit de conduire en étant soûl. C’est là que l’apprentissage par cœur est utile, sachant qu’il y a un bon nombre de chiffres à retenir.

Voici déjà quelques-uns de ces chiffres qu’il convient de mémoriser :

  • La première cause des accidents mortels de la route : l’alcool, puis la vitesse
  • La première cause de taux de mortalité des adolescents de 15 ans à 25 ans : la route
  • Le taux d’alcool autorisé : 0,5 g/litre de sang pour les adultes, 0,2 g/litre pour les plus jeunes

Éclairage et visibilité, ce qu’il faut retenir

Vous pouvez complètement oublier la présence de questions pièges dans les parties du questionnaire concernant l’éclairage et la visibilité. Vous aurez au moins deux ou trois questions sur le sujet parmi les 40 existantes. Les exceptions et les particularités sont très peu nombreuses, mais il faut les maîtriser. Une fois que vous les saurez, il suffira alors d’avoir un minimum de logique et tout devrait bien se passer. En général, les questions sont en rapport avec les phares, les équipements, le triangle de circulation, le gilet de sécurité jaune, etc.

La priorité, les règles à retenir

Les questions sur la priorité sont aussi des grands classiques. Il s’agit aussi de l’un des sujets qui stressent le plus le prétendant à l’examen du Code de la route. La préparation au Code en ligne vous permettra certainement de vous préparer au mieux aux questions concernant la priorité. Si vous vous exercez bien, ces questions vous permettront d’accumuler les bonnes réponses. Comme cela a été le cas pour les questions sur le dépassement, dressez-vous une petite liste mentale de toutes les éventualités pouvant avoir une influence sur la priorité du conducteur et celui des autres. Intéressez-vous tout particulièrement aux éléments comme les croisements, les intersections ou les ronds-points pendant votre préparation de l’examen du Code de la route en ligne pour pouvoir y répondre correctement.

Quelques conseils pratiques pour réussir le Code :

Comme pour tous les examens, il y a certaines choses qui doivent devenir des priorités pour réussir votre examen dans les meilleures conditions. Ces points sont très souvent considérés comme des détails anodins, mais ils impacteront votre état physique et moral lors de votre examen.

Voici donc, en bref, quelques points à retenir avant les jours précédents votre examen du Code de la route :

  • Bien dormir : c’est capital, car le manque de sommeil peut vous déconcentrer lors de votre examen
  • Bien manger : il est très important de bien manger et de bien digérer si vous ne souhaitez pas avoir des remontées acides à cause du stress pendant l’examen. Mangez léger, des fruits et des légumes sont conseillés. Hydratez-vous en buvant beaucoup d’eau la veille et faites un saut aux toilettes pour éviter que votre concentration soit interrompue.
  • Éteignez votre téléphone : mettez votre téléphone en mode avion ou éteignez-le plusieurs minutes avant l’examen. Cela vous permettra de vous concentrer avant de commencer.