Dans un pays, où le chômage est un dossier sensible et où le marché de l’emploi est complexe, il est précieux pour les jeunes actifs de pouvoir justifier d’une première expérience professionnelle significative. Par significative, il est entendu une expérience dépassant le stage de quelques semaines ou de quelques mois. Justifier de réelles compétences acquises sous la tutelle d’une personne chevronnée est un véritable atout sur un curriculum vitae. Les contrats d’apprentissage sont toujours de parfaites options pour obtenir cette expérience si expressément demandée.

Qu’est-ce que le contrat d’apprentissage ?

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail pendant lequel l’étudiant partage son temps d’activité entre un enseignement scolaire et un enseignement professionnel. En entreprise, l’étudiant est confié à la supervision d’un « tuteur »  qui aura la charge de lui enseigner le métier dans des conditions réelles de salariat. Les apprentis sont donc en alternance dans une entreprise et dans un établissement d’enseignement dont le rythme peut être différent d’un centre à un autre. Aussi, il sera possible de rencontrer des alternances de trois ou deux semaines ou de deux à trois jours par semaine.

Comment sont rémunérés les apprentis ?

Les apprentis bénéficient d’une rémunération en fonction de leur âge et de leur ancienneté dans l’entreprise. Le pourcentage du SMIC à prendre en compte pour le salaire d’un apprenti est imposé par le code du travail. Il est donc important de suivre la législation afin que le salarié ne soit pas lésé. Le code du travail ne constituant qu’un maillon de la chaîne de la législation du travail, il est de rigueur de consulter les dispositions relatives à la rémunération des salariés en apprentissage dans les conventions collectives et les accords d’entreprises qui sont susceptibles de leur être plus favorables.

Attention aux différents SMIC

En France il existe différents SMIC  ou salaires minimums sur lesquels peut être assise la rémunération de votre apprenti. C’est notamment le cas dans le secteur hôtelier qui possède son propre SMIC. SMIC définition d’un concept qui garantit un salaire minimum en fonction des conditions de travail.