Depuis quelques années, nous avons pris conscience de l’important du rôle des abeilles dans la nature puisqu’elles contribuent notamment au cycle de vie des végétaux, et par voie de conséquence, au nôtre. Certains ont développé une véritable passion pour ces insectes au point d’en faire l’élevage. Que ce soit dans un but professionnel à titre personnel, les gens réintroduisent des ruches aussi bien à la campagne que sur le toit des immeubles en ville. Si cette activité vous intéresse, voici quelques conseils pour bien débuter.

Soyez bien équipé

Pour recréer toutes les conditions de la vie des abeilles, il est important d’avoir le bon matériel. Sur les sites spécialisés dans l’apiculture, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour leur habitat, notamment tous les modèles de ruche ou encore le nécessaire pour le picking, c’est-à-dire l’élevage des larves. Généralement, on considère qu’il faut invertir environ 500 euros pour débuter. Cela comprend la ruche, le matériel de culture, de fabrication du miel, et les vêtements spéciaux.

Dépasser ses appréhensions

Les abeilles suscitent la peur chez certaines personnes. Les piqûres sont assez douloureuses et elles peuvent avoir des conséquences catastrophiques chez les personnes qui sont allergiques, d’autant plus qu’elles produisent des phéromones au moment de la piqûre qui invite les autres à attaquer. Néanmoins, ce ne sont pas des insectes belliqueux et elles ne piquent pas si l’on ne fait pas de gestes brusques. On les apaise avec de la fumée, et les vêtements de protection sont très efficaces.

S’armer de patience

Cultiver du miel n’est pas de tout repos, et aussi de l’attente. Il vous faudra beaucoup de patience pour que votre colonie se développe et commence à produire. Le travail nécessite que l’on y consacre beaucoup de temps et demande une parfaite connaissance du cycle de vie des abeilles. D’ailleurs, les apiculteurs sont avant tout des passionnés de la nature, des animaux en générale et des abeilles en particulier.