Certains contrats ne peuvent pas être mis de côté puisqu’ils apportent une vraie sérénité et ils permettent aux particuliers de bénéficier d’une garantie de 10 ans. Il est donc impératif de souscrire cette assurance, mais quelle est réellement son intérêt ? 

Certains vices de construction sont pris en charge

Certes, ce contrat est obligatoire, mais il est souvent méconnu notamment par les particuliers qui n’ont pas une grande maîtrise des formalités administratives. Cette garantie dommage ouvrage offre une indemnisation rapide si des réparations sont à envisager à cause d’une malfaçon : 

  • Des fissures dans les murs
  • Un défaut d’étanchéité des menuiseries
  • Un défaut de fondation
  • Une fuite dans la toiture

L’assurance dommages ouvrage permet d’obtenir une indemnisation

La liste est beaucoup plus longue, car cette garantie couvre tous les vices de construction, mais toutes les réparations ne sont pas prises en charge. C’est le cas pour les catastrophes naturelles ou encore les incendies. Dans ce cas de figure, il faut se tourner vers l’assurance habitation que les propriétaires sont invitées à souscrire dans leur entrée dans les lieux. Si vous avez également été négligents, ces réparations ne sont pas intégrées à la garantie dommages et ouvrage dont le fonctionnement est rythmé par les articles 1792, les suivants du Code civil et les articles 241 du Code des Assurances.

Quelques garanties supplémentaires en fonction de votre profil 

La souscription doit répondre à quelques exigences, car il faut impérativement se tourner vers un professionnel avant la date de déclaration d’ouverture de chantier. Vous devez également réaliser un devis notamment pour identifier le meilleur prix ainsi que les services les plus optimisés qui répondent à votre profil. Par rapport à vos besoins, vous pouvez ajouter des garanties supplémentaires comme la responsabilité civile du maître d’ouvrage, l’assurance pour tous les risques du chantier ou encore la garantie des dommages immatériels.