Le titulaire d’un BAC pro technicien en chaudronnerie intervient dans la fabrication d’ensemble chaudronnerie et dans l’installation industrielle de ces produits. Il travaille en atelier ou sur les chantiers. Il met en forme, découpe, trace et assemble les pièces à partir de plaques, de tubes de métal. La formation en trois ans comprend des enseignements généraux, technologiques, professionnels : le BAC pro en chaudronnerie peut vous intéresser.

Les conditions d’admission

La formation s’effectue généralement après la classe de troisième. Les titulaires de certains CAP ou BEB dans le même secteur peuvent accéder directement à la deuxième année de formation. Il est possible d’effectuer en alternance toute ou une partie de la formation. Le titulaire du BAC pro chaudronnerie peut devenir chaudronnier en construction aéronautique, chaudronnier-soudeur, de maintenance ou métallier. Le chaudronnier travaille les métaux, l’acier, l’étain, le plomb, l’aluminium. À partir de feuilles de métal, il va réaliser des pièces pour différentes industries. Il peut assurer la maintenance des pièces existantes, cassées, usées, déformées.

Ses compétences, ses qualités

Le chaudronnier doit être capable de lire un plan en deux ou trois dimensions, faire des calculs de géométrie, découper, cisailler, manier des commandes numériques, respecter les normes de sécurité. Habile de ses mains, minutieux, autonome, le chaudronnier doit avoir une bonne perception des formes dans l’espace, de l’endurance physique et une capacité à travailler en équipe. De nombreuses possibilités existent pour devenir chaudronnier, le BAC pro en est une. Plusieurs secteurs très variés recherchent des chaudronniers confirmés, le bâtiment, les transports, la chimie, l’aéronautique, la construction navale, l’agroalimentaire. Professionnel, il peut exercer et évoluer vers un poste de contremaître, s’installer à son compte ou devenir formateur. Aujourd’hui les métiers manuels prennent de l’importance auprès des jeunes. Cette branche souvent délaissée est plus que jamais d’actualité. Il existe en effet de nombreux débouchés dans le secteur de la chaudronnerie.