Wawacity fait partie des sites de téléchargement et de streaming préférés des Français. La recette « gratuit et millions de fichiers à télécharger » semble fonctionner malgré sa fermeture en 2017. Tout sur Wawacity et retour sur les événements marquants.

Avant de se pencher sur l’avenir radieux de Wawacity, un petit retour s’impose sur son passé tumultueux.

Une fermeture soudaine

Le 20 janvier 2017, c’est le coup de massue pour les adeptes du site de téléchargement gratuit et de streaming. En effet, quelques temps après la fermeture de Zone téléchargement, un des meilleurs sites de téléchargement, c’est au tour du site de téléchargement Wawacity de fermer ses portes. Pourtant, les adeptes du téléchargement de films, de séries, de jeux, d’ebooks gratuits se sont vite tournés vers Wawacity à la fermeture du numéro un. C’était une nouvelle perte ! Grand était l’étonnement lorsqu’en cliquant sur le site, les utilisateurs étaient redirigés vers Torrents9, le numéro un du torrent français, un tout autre genre de zone de téléchargement.

Nombreuses ont été les hypothèses émises sur l’origine de cette fermeture subite. Selon certains, le site aurait été racheté par Torrents9, d’où ce lien de redirection. Cela n’est d’ailleurs pas un cas isolé puisque le même constat a été fait sur d’autres sites fraîchement fermés. Cette redirection étonne, puisque Torrents9 est dédié au torrent pur et dur, alors que Wawacity prône le streaming et le téléchargement direct. Autant dire que les deux sites ne jouent pas dans la même cour. Jusqu’à aujourd’hui, les véritables raisons de la fermeture du site restent encore floues même si beaucoup soupçonnent une implication de l’HADOPI.

Un nouveau visage

Wawacity n’aura pas disparu bien longtemps, à l’instar de Zone téléchargement. Wawacity.in est apparu quelque temps plus tard. Il est pourtant pointé du doigt comme étant une pâle copie de l’ancien. Ce qui n’est pas vraiment une erreur puisqu’il s’agit d’une nouvelle version créée par les membres de la communauté de l’ancien site, d’après les dire de cette nouvelle équipe sur la page Facebook du site. En effet, wawacity.in est le fruit du travail de plusieurs anciens membres nostalgiques de wawacity.su. Cela ne choque pas les utilisateurs de ce nouveau site qui affirment « préférer voir un fake que de ne plus revoir Wawacity du tout ».

Mais cela ne sera que d’une courte durée puisque deux mois plus tard, wawacity.in change son nom de domaine pour devenir https://ww6.wawacity.ec. Cette nouvelle version est d’ailleurs disponible jusqu’à aujourd’hui. Pourquoi cette manœuvre ? Les administrateurs auraient agi de la sorte pour échapper à la justice aux FAIet à la sanction de l’HADOPI. D’autres sites ont également adopté la même technique pour échapper aux poursuites judiciaires. C’est le cas de T441, qui change de nom de domaine au moins une fois par an. À cause de ces changements, une bonne partie des fichiers sont demeurés introuvables, au grand dam des utilisateurs.

Wawacity, késako ?

Wawacity.ec est un site qui ressemble visuellement en tous points au site original. C’est une plateforme de téléchargement direct de films, d’animés, de jeux, de logiciels, de séries, de reportages, d’applis, de tutoriels et même d’ebooks. Sur Wawacity, pas de redirection vers d’autres sites. Les fichiers sont hébergés sur le serveur du site. Un clic sur le lien ou la zone de téléchargement suffit pour lancer le downloading. C’est d’ailleurs ce qui le différencie des sites de torrent. Ces derniers peuvent plus être qualifiés de sites de partage, on parle alors de peer-to-peer.

Pour ce qui est du torrent, c’est un utilisateur qui donne accès à une partie de son disque dur à d’autres utilisateurs via la zone de téléchargement directement grâce à un logiciel. Il n’y a donc pas de serveur central. Wawacity, c’est aussi un site de streaming qui vous permet de regarder vos films et séries en VO, VF ou en version sous-titrée.

Rappelons toutefois qu’il s’agit avant tout de téléchargements illégaux. Les fichiers sont copiés puis mis à la disposition du public gratuitement, une pratique qui va pourtant à l’encontre des droits d’auteur. Un tel acte est passible d’une amende de 300 000 euros ainsi que d’une peine d’emprisonnement de trois ans comme le rappelle l’HADOPI.

Mais le plus gros risque des sites de téléchargement illégal reste la mort du cinéma lui-même. Si l’industrie du septième art n’est plus rentable, plus aucun investisseur ne s’aventurera à produire des films. C’est pourtant ce qui risque d’arriver si tout le monde se met aux téléchargements illégaux. Heureusement, l’expérience d’une séance dans une salle de cinéma ne peut pas être reproduite chez soi. Et puis, il y a le caractère social et récréatif d’une sortie cinéma.

Ses points forts

Wawacity est un site facile d’utilisation, même pour ceux qui y vont pour la première fois. Pour pouvoir télécharger des fichiers, il faut commencer par s’inscrire sur le site, ou se connecter pour ceux qui en ont déjà un. Rappelons que l’ouverture du compte est totalement gratuite. Plus haut dans la partie gauche, la petite zone de recherche permet de faire une recherche globale.

Des recherches plus approfondies ? Il est possible de faire une recherche par formats pour les films, par versions pour les séries, ebooks, jeux, etc. Le petit outil de recherche par genre et par année de sortie permet également une recherche plus rapide. En outre, les descriptions sont claires, ce qui facilite le choix des utilisateurs. Les contenus sont disponibles en Blu-ray, UltraHD4k, DVD RIP, etc.

Dans la zone droite de la page d’accueil, on retrouve la liste des liens de films fraîchement ajoutés. En bas, une liste des nouvelles séries disponibles au téléchargement. Pour aider les internautes, un top 10 des films de la semaine ainsi qu’un top 10 des séries les plus téléchargées de la semaine.

Le plus grand avantage du site repose sur les millions de vidéos qu’il propose que ce soit en téléchargement et en streaming. Même les films et séries fraîchement sortis se retrouvent instantanément sur le site, pour le grand bonheur des fans, quoique la qualité de la vidéo laisse parfois à désirer. De plus, le téléchargement est rapide, dépendant bien sûr de la qualité de la connexion. Pour télécharger, un simple clic sur le lien suffit.

La confidentialité est le maitre mot du site. Les données concernant les utilisateurs sont cryptées afin de les protéger d’éventuelles attaques vu l’aspect public du site. D’ailleurs, lorsque wawacity.in a fait son apparition, l’équipe a demandé, dans une publication Facebook, à chaque utilisateur de créer un nouveau compte puisque les données n’ont pas été récupérées depuis l’ancien site. C’était également la première démarche vers la protection des données utilisateurs.

Ses points faibles

Il n’y a rien de plus frustrant lors d’un téléchargement que de voir des publicités intempestives apparaitre à chaque clic. Pourtant, les publicités intempestives sont quelque peu fréquentes sur cette nouvelle version, en streaming comme en téléchargement. En cliquant sur certains liens, l’internaute est redirigé vers des plateformes et sites publicitaires peu pertinents au lieu de télécharger directement. C’est d’ailleurs ce qui le différencie de l’ancienne version. En effet, celle-ci était appréciée pour l’absence de publicités et fenêtres pop-up en tout genre derrière les liens.

De plus, les gros fichiers sont sectionnés en plusieurs parties. Il faut donc s’armer de patience pour chercher chaque lien, les télécharger un à un et les rassembler. À côté, certains fichiers vidéo semblent corrompus, risquant ainsi d’endommager les ordinateurs des utilisateurs. Mais l’équipe n’a eu de cesse de s’améliorer et ce genre d’incidents se fait plus rare.

L’utilisation d’un VPN

Bien que Wawacity clame haut et fort la confidentialité des données utilisateurs, il conseille l’utilisation d’un VPN à l’instar de Zone téléchargement et d’autres sites de téléchargement gratuit. Pourquoi ?

Les données personnelles telles que les historiques de navigation, achats en ligne sont dérobées par les moteurs de recherche, les agences gouvernementales, etc. Il en est de même pour les contenus les plus téléchargés. Ces données seront alors collectées, vendues… Bref, ils en font ce qu’ils veulent. Qui n’a jamais reçu de mails publicitaires dans sa boîte e-mail sans savoir d’où elles venaient ? C’est ainsi que ces données collectées à l’insu des utilisateurs sont utilisées. Elles sont collectées grâce aux traqueurs et aux cookies.

Avant de télécharger des films, séries, autres contenus vidéos, ebooks ou jeux, voire même de s’inscrire sur des sites de téléchargement et de streaming gratuits ainsi que sur les sites  de torrent, il est plus judicieux d’utiliser un VPN. Ce logiciel va crypter toutes les données de l’utilisateur. De plus, il permet de changer d’adresse IP, ce qui rend l’utilisateur impossible à identifier.