Les vêtements labellisés « made in France » sont de plus en plus prisés par la population française. Si certains en font usage pour leur qualité, d’autres y trouvent une véritable assurance du consommé local. A côté de ces deux groupes, il y existe un autre motivé par le caractère économique de ces types de vêtements. Mais savez-vous ce que signifie réellement le label « made in France » ? Trouvons la réponse à cette question.

Qu’est-ce que le « made in France » ?

Un produit labellisé « made in France » n’est légal que s’il a été entièrement fabriqué dans le sol français ou si le code des douanes (organe chargé du contrôle des produits) reconnait que 45% de sa transformation a été effectuée en France. L’essentiel, c’est qu’une grande partie du produit soit conçue sur le territoire français et ce, même si la matière première provient d’un autre pays. Donc la légalité de la mention chemise made in France n’est effective que si l’étiquette inscrite sur le produit à l’occurrence le vêtement en magasin porte le label “garanti origine France”, qui démontre que la plupart des phases de conception ont été réalisées en France comme vous pouvez le voir sur internet.

Plus qu’un effet de mode, un savoir-faire reconnu

Ne nous voilons pas la face. Pour espérer une fabrication française, il ne faut pas espérer que tous les composants du tissu du vêtement soient produits exclusivement en France. Si on prend le cas du coton par exemple, ce serait une énorme erreur de croire que cette matière soit entièrement cultivée sur le sol français. L’exemple du coton est le plus approprié puisqu’il est la deuxième matière la plus utilisée pour la confection des vêtements de qualité. La plus grande partie de sa production est assurée par les pays comme l’Egypte ou la Turquie. Raison pour laquelle il est quasiment impossible d'avoir un vêtement 100% made in France.