Santé

Vaginite : les remèdes naturels

Le 3 mai 2022 — 7 minutes de lecture
Vaginite-les-remèdes-naturels

Aussi appelée la vaginite bactérienne ou encore vaginose bactérienne, la vaginite est une inflammation des voies génito-urinaire chez la gent féminine. Cette gêne se caractérise notamment par des pertes blanches épaisses et nauséabondes provenant du vagin. La vaginite est causée par la prolifération d’un ensemble de bactéries qui viennent déséquilibrer le pH dans la zone affectée. D’où l’apparition de rougeurs, d’enflures, de douleurs ainsi qu’une sensation de brûlure plus ou moins intense. Outre les médicaments classiques, il est possible de soigner la vaginite bactérienne avec des méthodes entièrement naturelles.

Quelles sont les causes de la vaginite bactérienne ?

La vaginite bactérienne est comme son nom l’indique une affection résultant de la prolifération excessive de bactéries. Ces dernières viennent s’incruster dans la flore du vagin de la femme et provoquent un changement acide en plus des conditions alcalines.

En règle générale, le traitement de cette maladie se fait assez facilement. Toutefois, si elle n’est pas traitée à temps, la vaginite bactérienne peut accroître le risque de développement d’une maladie inflammatoire pelvienne.

Par ailleurs, cette maladie peut engendrer des complications tout au long de la grossesse.

À titre d’information, la vaginite bactérienne peut également être due à des infestations parasitaires. Ces dernières peuvent plus spécialement être causées par des rapports sexuels avec une personne adoptant une mauvaise hygiène.

Hormis les parasites, une vaginite touche souvent les femmes en début de ménopause. Dans certains cas, cette maladie apparaît lorsque les femmes présentent un faible niveau d’œstrogène.

Quels sont les symptômes de la vaginite bactérienne ?

Nombreux sont les symptômes qui peuvent indiquer une vaginite bactérienne chez une femme. Nous pouvons généralement citer la douleur au cours des rapports sexuels, la sensation de brûlure en urinant, les saignements inexpliqués, les pertes vaginales en quantité et malodorantes ainsi que les démangeaisons intenses. Comme autres symptômes de la vaginite, nous retrouvons par ailleurs les douleurs à l’estomac, les maux de dos, les douleurs pelviennes et les autres manifestations en fonction de l’origine de la vaginite en question.

Nous pouvons également citer les démangeaisons dans la zone vaginale, la sensation de douleur ou de brûlure perceptible qui a tendance à augmenter au moment d’uriner ou des rapports sexuels. De la même manière, notez que les lèvres enflammées ou les lèvres avec une couleur plus rouge que d’habitude est un autre symptôme de la vaginite. En revanche, il convient de souligner que si les pertes blanches présentent une allure fluide avec des traînées de sang, vous avez affaire à une vaginite atrophique.

Quels sont les traitements naturels contre la vaginite bactérienne ?

Comme nous venons de le voir quelques lignes avant, la vaginite est une maladie curable en adoptant quelques précautions simples. Justement, voici les remèdes maison qui se trouvent être efficaces dans le traitement des symptômes des infections vaginales bactériennes.

L’origan pour soulager une infection vaginale

Comme traitement à la vaginite, sachez que l’huile obtenue de l’origan présente des vertus antifongiques. Pour cette raison, il est tout à fait possible de l’utiliser en guise traitement contre la vaginite causée par un champignon. Les infections vaginales à levures pouvant causer la vaginite sont aussi très constatées chez les femmes et peuvent être traitées avec de l’huile d’origan. En prenant le temps de prendre des suppléments d’origan deux fois par jour, vous aurez également la chance de soulager vos inflammations et traiter vos infections. Aussi, vous êtes libre d’en faire usage jusqu’à ce que les symptômes disparaissent totalement.

Le curcuma parfait sur l’infection vaginale

Également porteur de qualités antifongiques naturelles, le curcuma à dissoudre dans du lait et de l’eau est à prendre chaque jour jusqu’à ce que les symptômes disparaissent entièrement. Pour ce faire, il vous faut prendre une pincée de poudre de curcuma avant de l’ajouter à un verre de lait ou d’eau. La solution est plus spécialement à consommer tous les jours. Pour plus d’efficacité, vous pouvez également vous rincer le vagin avec l’eau de curcuma.

La camomille pour venir à bout du mycose vaginal

En principe, une inflammation à l’intérieur de la paroi vaginale cause une sensation de brûlure et de la douleur.  En faisant en sorte de réduire l’inflammation, vous aurez pour ainsi dire la possibilité de limiter la gravité de votre vaginite. Et pour cela, les qualités apaisantes de la camomille sauront faire le nécessaire pour vous soulager. Pour la préparation, trempez un sachet de camomille dans de l’eau chaude pendant 2 à 3 minutes. Dans la mesure du possible, préférez toujours la camomille bio pour traiter vos infections.

Ceci fait, il vous faut appliquer le sachet en question dans votre vagin. L’idée étant de permettre à l’eau de couleur le long des canaux vaginaux enflammés. La camomille pourra dès lors exercer son action apaisante sur les parois en plus de réduire l’inflammation. Gardez en tête que ce traitement peut être réalisé le temps que les symptômes disparaissent tous.

Le jus de canneberge pour traiter l’infection ou le mycose vaginal

Comme autre traitement efficace sur les infections vaginales, nous retrouvons le jus de canneberge. Il se trouve effectivement que ce type de solution peut exercer une forte influence sur les infections bactériennes. Spécialement acide, le jus de canneberge permet d’éviter la multiplication des bactéries en mettant en place une surface acide dans le vagin.

Celui-ci nuira alors à l’action bactérienne. Les vaginites issues d’infections bactériennes peuvent également être traitées en buvant du jus de canneberge en abondance chaque jour. N’hésitez pas à consommer du jus de canneberge non sucré, pur et bio.

La compresse froide et la poudre de neem : des solutions toutes aussi efficaces

Toujours dans l’optique de trouver le meilleur remède contre les infections ou maladie vaginale, l’utilisation d’un chiffon imbibé d’eau froide est une alternative à considérer. Munissez-vous alors de compresse ou de chiffon froid que vous allez poser en travers de la zone vaginale touchée afin d’obtenir un soulagement de la rougeur et de l’enflure. Ces dernières qui sont notamment dues à la constriction des vaisseaux sanguins. En clair, la technique de la compresse froide est la plus simple de toutes pour calmer rapidement la douleur et la sensation de brûlure apparentées à une vaginite.

Le margousier ou encore la poudre de neem pour sa part est un ingrédient qui dispose de plusieurs qualités antibactériennes. Il est d’ailleurs recommandé en cas de problèmes dermatologiques en tout genre. Cette fois encore, la poudre de neem permet de venir à bout des bactéries à partir de la zone vaginale sujette aux infections.

L’ail: l’ingrédient miracle pour lutter contre l’infection ou le mycose vaginal

L’ail est un excellent antibactérien affichant des qualités antiseptiques douces. Le fait de l’utiliser en guise de traitement du m l’infection vaginale est une évidence. L’ail permet effectivement de tuer les parasites intestinaux en plus de nettoyer les muqueuses de l’estomac. Ce qui permet aussi d’éviter toute action des bactéries et des champignons dans la région vaginale. En prenant de l’ail pur ou sous forme de capsule sur une fréquence de 1 à 2 par jour, vous pouvez réduire de mieux votre maladie. Pour plus d’efficacité, pensez en outre à peler une gousse d’ail avant de l’enveloppée dans une gaze que vous allez par la suite insérer dans votre paroi vaginale durant au moins 20 minutes. En répétant ce traitement sur un intervalle de 3 à 4 heures, vous pourrez pour ainsi dire réduire votre mycose ou infection vaginale.