La comptabilité des entreprises individuelles particulières est soumise à un régime fiscal simplifié. Pour les autoentreprises, il n’est pas nécessaire de fournir des bilans annuels. Ceux-ci sont remplacés par des déclarations périodiques qui nécessitent le suivi de quelques formalités au quotidien. Il existe ainsi une liste de documents comptables obligatoire à tenir pour respecter ces obligations dès la création de l’entreprise. Ces documents devront être présentés à chaque contrôle de l’administration fiscale.

Le livre des recettes

Le statut autoentrepreneur demande quelques obligations, dont la tenue d’un livre des recettes. Le document paginé doit stipuler les sommes et les origines de chaque transaction encaissée. L’assistance offerte par les plateformes comme pole-autoentrepreneur.com permet d’obtenir de plus amples informations sur l’utilité de ce carnet. Ce dernier détaille les modes de paiement, et regroupe les pièces justificatives qui prouvent ces transactions. Le document doit réunir certaines mentions.

La tenue régulière des comptes doit uniquement se faire dans ce livre qui les présentera de façon chronologique. Le livret de recettes doit mentionner les dates de chaque encaissement, les références de vos justificatifs, l’identité du client, la nature et le mode de votre encaissement.

Le livre des dépenses

Tout autoentrepreneur s’engageant dans une activité commerciale doit avoir un registre de ses achats. Le document regroupe les informations concernant les différentes dépenses de l’entreprise. Le livret des dépenses retrace les achats nécessaires au fonctionnement de l’entreprise. Au même titre que le livre de recettes, le registre d’achats doit mentionner les solutions de paiement et les justificatifs de ces achats. Il est recommandé de faire des copies de ces compléments pour faciliter le suivi de la trésorerie. Il doit mentionner les dates auxquelles les achats ont été réalisés, les références de leurs justificatifs, l’identité de chaque fournisseur, la qualité et la valeur de l’achat, ainsi que les solutions retenues pour faire le règlement.

Les deux livrets sont des documents obligatoires qui vous permettront de détailler vos opérations comptables. Ils vous aident à réaliser les démarches importantes sur papier comme sur progiciel.

Les documents comptables à l’émission d’une facture

Les activités des autoentrepreneurs les amènent aussi à émettre des factures. Si cette démarche est nécessaire pour démarrer son activité, il est nécessaire de conserver un double de chaque document émis. Que ce soit pour une prestation de service, une transaction entre professionnels, ou pour l’envoi d’un produit, la facture doit comporter quelques mentions obligatoires. Elle doit notamment être numérotée, et porter le nom de votre autoentreprise. Chaque spécimen doit avoir une date d’émission, porter le SIRET de l’entreprise, mentionner le montant d’un acompte éventuel, le taux de l’escompte, et éventuellement les pénalités à prévoir. Toute facture doit également être estampillée de la mention : « Dispensé d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS) et/ou au répertoire des métiers (RM) » le cas échéant.

Il y a certaines règles qu’il faut respecter pour l’émission d’une facture commerciale. Les numérotations doivent se suivre pour qu’il soit plus facile d’établir le suivi de vos opérations comptables. Le montant facturé doit aussi être présenté sans les taxes, puis ajouté de la TVA. Il est aussi nécessaire d’y apposer les détails relatifs à l’identité commerciale du client.