L’achat d’une voiture d’occasion peut être un exercice déroutant, mais ces conseils simples vous aideront à trouver le bon véhicule tout en évitant les mauvaises surprises. Suivez le guide !

Contactez le vendeur

Vous avez remarqué une annonce d’occasion intéressante ? Vous souhaitez en savoir plus ? Le plus simple reste de contracter directement le vendeur. Mais d’abord, notez une liste de questions à poser pour ne rien oublier.

– Depuis combien de temps la voiture appartient-elle au vendeur ?

– Quelle est la raison pour laquelle elle est en vente ?

– Le véhicule a-t-il déjà été endommagé ?

– Dans quel état est la voiture, et y a-t-il des problèmes qui ne sont pas représentés sur les photos ?

– Le véhicule est-il à jour au niveau du contrôle technique ?

– Quel est le niveau de détail de l’historique d’entretien de la voiture ?

Même si cette liste n’est pas exhaustive, elle vous permettra d’ores et déjà d’avoir une idée précise sur l’état général du véhicule.

Vérifiez l’historique complet de la voiture

Quelle que soit l’authenticité ou l’honnêteté du vendeur, il est utile de vérifier que le véhicule que vous inspectez n’a pas été volé, n’est pas grevé par un prêt en cours, ni même par une perte d’assurance antérieure.

Il vous suffit de connaître le numéro d’immatriculation et de le comparer aux bases de données publiques, ou de faire une demande spécifique à la préfecture. Pour une somme modique, cette simple démarche peut vous épargner beaucoup d’argent et de problèmes, avant même que vous n’alliez inspecter le véhicule.

Contrôlez le véhicule

Même si vous n’êtes pas un expert, il est très important de bien examiner la voiture avant de convenir de tout achat. Si la voiture passe votre propre inspection, c’est une bonne idée de faire effectuer une inspection plus approfondie par un mécanicien ou un atelier indépendant pour s’assurer que vous n’avez rien oublié.

Voici quelques conseils pour votre inspection personnelle :

– organisez toujours les inspections pendant la journée, jamais dans l’obscurité ou sous la pluie qui pourrait dissimuler des marques de carrosserie, des bosses, de la rouille et d’autres défauts ;

– vérifiez sous la carrosserie, le capot et la moquette s’il y a de la rouille et des signes – tels que des traces de soudure ou de peinture – qui peuvent indiquer que la voiture a été réparée après un accident ;

– vérifiez que les écarts entre les panneaux de carrosserie sont égaux – si ce n’est pas le cas, cela pourrait indiquer une mauvaise réparation en cas d’accident ;

– sous le capot, cherchez des signes de fuites d’huile. Utilisez la jauge d’huile pour vérifier la quantité d’huile. Si le niveau est bas, c’est que le propriétaire n’a peut-être pas bien entretenu la voiture ;

– cherchez autour du bouchon de remplissage de l’huile une substance blanche ressemblant à de la mayonnaise – cela pourrait être le signe d’un joint qui fuit et dont la réparation peut être potentiellement coûteuse :

– vérifiez tous les pneus – y compris le pneu de secours – pour s’assurer qu’ils ont une bonne bande de roulement et qu’ils s’usent de manière régulière.

– à l’intérieur de la voiture, s’assurer que les ceintures de sécurité fonctionnent correctement et ne sont pas endommagées, que les sièges avant se déplacent correctement et que tous les interrupteurs et dispositifs fonctionnent

– essayer de démarrer la voiture quand le moteur est froid, ce qui peut aider à révéler des problèmes comme un mauvais démarrage ou de la fumée qui indique l’usure du moteur. Si le vendeur a fait chauffer la voiture, il peut essayer de cacher quelque chose.

Désormais, vous avez toutes les cartes en main pour faire le bon choix. Comme évoqué plus haut, vous pouvez vous assurer définitivement de la qualité du véhicule proposé en le soumettant au contrôle plus approfondi d’un centre spécialisé (certains comme Norauto offrent même des coupons de réduction), qui pourra confirmer que vous faites un bon achat.

Crédit image : Pixabay, licence CC0, Creative Commons.