Le principe de l'aquabike repose sur un principe très simple : faire du vélo dans la partie peu profonde d'une piscine. Assis(e), l'eau n'arrive qu'à hauteur de poitrine. Dirigées par une personne qualifiée, ces séances se déroulent en groupe et présenteraient de nombreux avantages pour la santé. 

Tonifier les muscles et lutter contre la cellulite

L'exercice accroît la capacité cardiovasculaire du corps, augmente l'endurance et tonifie les muscles sollicités par l'effort. Dans le cas de l'aquabike, grands fessiers, ischio-jambiers, mollets et quadriceps travailleront plus que les autres. Les abdominaux, permettant la stabilisation du corps, seront également sollicités, dans une moindre mesure. En pédalant, le mouvement des jambes dans l'eau favorise la circulation et produit un hydromassage. Pour lutter contre la peau d'orange et les amas de masse graisseuse, ce genre de massage s'avère particulièrement efficace. Certaines piscines accentuent cet effet en envoyant des jets drainant sur les jambes pour faciliter la circulation du sang et le travail des muscles.   

Des changements visibles rapidement

Des témoignages laissent penser qu'une seule séance raffermit le corps et le rend plus tonique. Mais en général, il faudrait tout de même prévoir deux mois d'efforts, à raison d'une à deux séances par semaine, pour obtenir de réels résultats visibles. Pour atteindre ses objectifs, la clé se trouve dans la régularité, comme pour tous les autres sports. En pratiquant régulièrement, le corps apprend et enregistre de nouvelles habitudes lui garantissant la préservation des changements sur le long terme.  

La règle de la non-douleur prime. Il faut donc pratiquer à son rythme, veiller que le pédalier soit bien installé, la selle réglée au bon niveau, ne pas cambrer les lombaires, garder la tête dans l’alignement du dos et pratiquer quelques étirements après la séance, une fois rentré chez soi.   

Les médecins recommandent parfois l'aquabiking, notamment pour des rééducations du genou. Cette activité est déconseillée en cas de graves problèmes cardiaques.